Aujourd’hui, l'Europe vit une situation d’urgence avec des centaines de milliers de migrants forcés à ses portes et en son sein. Certes, ils seront pris en charge, d’une manière ou d’une autre, mais les Etats européens ne sont pas préparés. L’Europe n’est pas préparée, ni matériellement au partage, ni psychologiquement à faire mémoire de son histoire. L’attitude chaotique actuelle est assurément une conséquence de la politique traditionnellement protectionniste des États membres de l'Union européenne, à l’égard du reste du monde, comme de tout homme qui a peur de la violence (non-conformité à soi-même : étranger) d’autrui

Page 6 sur 6